Archives de Tag: babysitter

Le guide de la parfaite babysitter

Fort de plusieurs années d’expérience en babysitting et m’étant occupée de ma petite soeur, j’ai acquis une certaine maîtrise de l’art de la garde d’enfants de 6 mois à 12 ans !

C’est le meilleur moyen de gagner un peu d’argent quand on est jeune et ce n’est pas contraignant quand on aime les enfants. Voici quelques conseils pour faire du babysitting: de la recherche d’enfants à garder, à la technique pour les surveiller en passant par les principales règles de sécurité.

Mary Poppins

Comment trouver du babysitting?

Le mieux est le bouche-à-oreille, mon premier babysitting était chez une copine de ma petite soeur. N’hésitez pas à faire passer l’information parmi les personnes avec des enfants: la voisine, les amis des parents,  la cousine… Dites leur tout simplement que vous cherchez à garder des enfants et que si quelqu’un autour d’eux cherche une babysitter ils peuvent donner votre numéro.

Vous pouvez également vous inscrire sur des sites internet dédiés  au babysitting  (Yoopala) mais je n’ai jamais eu de proposition grâce à cela.

Pensez également à rédiger des annonces et à les coller dans les  commerces de proximité: boulangerie, supermarché… Vous pouvez aussi demander à coller une annonce sur le portail de l’école du quartier.

Dans tous les cas, si vous vous rendez chez des gens que vous ne connaissez pas, prévenez vos proches voire faites vous accompagner par quelqu’un.

Pour les tarifs, j’ai commencé à 5 euros de l’heure en province, quand j’avais 17 ans, c’est vraiment peu donc c’est à réserver aux toutes premières expériences. En arrivant à Paris j’ai augmenté mes tarifs à 9 / 10 € de l’heure.  On peut aussi définir un forfait avec les parents: 40 / 50 € pour la soirée. Par exemple 50 € pour une soirée de 19h à 1h.

Demandez  à être raccompagnée ou à ce qu’on vous paye le taxi pour rentrer, s’il est tard. A Paris on me paye le taxi dès lors qu’il n’y a plus de métros.

Comment garder des enfants?

Voici un petit guide par thème à l’usage des babysitters en devenir :

Les tous petits:

  • Leur tenir la tête lorsqu’on les porte ou qu’on les allonge.
  • Ne jamais secouer un enfant, que ce soit pour le calmer ou le gronder. C’est très dangereux et ça a été à l’origine de nombreux décès involontaires, car ça peut briser les cervicales fragiles des petits.
  • Si vous le laisser gambader à quatre pattes, assurez-vous qu’il n’y ai pas de petits objets à porter de main, les enfants mettent tout à la bouche.

Dans la rue et au parc:
C’est là qu’il faut être très ferme avec l’enfant pour qu’il comprenne et applique les règles de sécurité essentielles car il y a beaucoup de dangers dehors:

  • Dans la rue, l’enfant doit rester à côté de nous et ne jamais traîner derrière nous. A la rigueur il vaut mieux qu’il traîne devant plutôt que derrière nous, on doit toujours pouvoir le  voir. Il doit impérativement nous attendre avant de traverser la rue. Ne le laissez pas jouer avec une balle dans la rue car s’il laisse échapper son ballon il pourrait courir après par réflexe et se retrouver face à une voiture sans le faire exprès.
  • Au parc il jouera surement avec ses copains. Ils ont en général des « super » idées comme jouer à cache-cache, et ça c’est l’enfer pour la babysitter ! Lors que j’emmène un enfant au parc, je lui explique qu’il doit toujours pouvoir me voir afin que je puisse garder un oeil sur lui, je lui donne des limites physique à ne pas dépasser « tu ne vas pas au delà de l’arbre, tu ne sors pas, si tu envoies ton ballon hors du parc tu me préviens ». S’il n’y a qu’une entrée vous pouvez être zen, mais si c’est un grand parc avec plusieurs entrées et du monde, soyez vigilantes.

Les jeux:

  • Créez une complicité avec l’enfant, faites lui des petites blagues, par exemple des gui-lis quand c’est son tour à Docteur Maboul !
  • Les enfants aiment beaucoup lorsqu’on prépare une surprise pour les parents: un dessin, une petite histoire…
  • Montrez-lui à quoi vous jouiez lorsque vous aviez son âge et créez des jeux qu’il ne connait pas, par exemple, prenez le ballon et jouez à la bombe (vous comptez jusqu’à 10 en vous renvoyant la balle et à 10 la balle, donc la bombe, explose).
  • Si la mère est d’accord, vous pouvez apporter du vernis à paillette pour mettre sur les ongles des petites filles, elles adorent !
  • Vous pouvez penser à apporter un film pour enfant sur une clé USB ou DVD: Seul à la maison, Nanny MacPhee, Mary Poppins, Le  petit Nicolas…

La salle de bain:

  • Quand on change la couche d’un bébé, on doit toujours garder une main sur l’enfant lorsqu’on se penche pour attraper des lingettes ou quoi que ce soit, car les accidents du bébé qui tombe de la table à langer sont fréquents alors qu’ils peuvent être éviter très simplement.
  • Vérifier la température de l’eau du bain avant de mettre l’enfant dedans. Ne pas remplir la baignoire avec trop d’eau pour limiter le risque de noyade. Préparer une serviette à proximité pour la sortie du bain.
  • Lors du bain, ne surtout jamais ô grand jamais laisser un enfant seul, il peut glisser en une demi seconde et ne pas réussir à se relever même dans 5 cm d’eau, même s’il est bien calé sur un siège spécial. Que ce soit pour aller répondre au téléphone, consulter un texto ou plonger les pâtes dans l’eau chaude, on ne laisse jamais l’enfant seul dans la baignoire.

Le repas:

  • Lorsque je fais à manger en présence des enfants, je les appelle et leur explique que la plaque et la casseroles sont très très chaudes et qu’il ne faut pas y toucher car ils se feront extrêmement mal. Je ne les laisse pas jouer à côté de l’endroit où je cuisine. Diriger les manches des poêles et casseroles vers le mur, afin que les enfants ne soient pas tentés de tirer dessus.
  • Faire attention aux couteaux et autres ustensiles coupants.
  • Toujours attacher convenablement les bébés lorsqu’ils sont dans leur chaise haute.
  • Ne pas donner des cacahuètes, chips ou aliments avec lesquels le bébé pourrait s’étouffer.
  • Vérifier la température du lait dans le biberon, il ne doit pas être trop chaud pour le bébé.

Le coucher:

  • Attendre que le bébé fasse son rôt après le biberon avant de l’allonger, car il pourrait s’étouffer en régurgitant s’il est allongé trop tôt.
  • Ne pas coucher un jeune bébé sur le ventre car il pourrait s’étouffer en ne sachant pas relever sa tête.
  • Si les parents veulent que les enfants soient couchés à une certaine heure, prévoyez large car il voudra jouer une dernière fois, il voudra une histoire, aller boire, aller faire pipi et retarder autant qu’il peut l’heure du coucher.
  • C’est en général au moment du coucher que les enfants réclament leurs parents. Ca peut vite dégénérer jusqu’aux pleurs inconsolables. Donc un conseil: dès qu’ils commencent à réclamer leurs parents, racontez-leur tout de suite une histoire en leur posant des questions « t’aimes les fées toi? Tu préfères qui? Tu ferais quoi à sa place?… « . Ca leur fait penser à autre chose. En gros il faut calmer la crise en devenir dès le départ lorsqu’on la sent arriver. Je leur dis également que leurs parents lui feront un bisou dès qu’ils rentreront et qu’ils seront là quand il ouvrira les yeux le lendemain matin. Si vraiment l’enfant fait un caprice on peut aussi hausser le ton et lui dire de se calmer en le menaçant de le répéter aux parents dès qu’ils rentreront.
  • Les rassurer en laissant une lumière allumée, la porte ouverte, leur dire qu’on est juste à côté… Il faut garder les habitudes que l’enfant a, tout en faisant attention à ce qu’il ne soit pas en train de se moquer de nous « Mais si, je te dis que maman me laisse jouer à la DS avant de dormir le samedi soir ».

A savoir:

  • Tout ce que vous racontez à l’enfant sera répété aux parents, alors ne dites pas trop de bêtises !
  • N’hésitez pas à poser des questions aux parents: « à quelle heure il doit être au lit, est-ce qu’il a un temps de lecture avant l’extinction des feux, est-ce qu’il peut prendre une glace au dessert, est-ce qu’il doit finir son assiette?
  • Méfiez vous des silences anormaux, c’est généralement le signe d’une bêtise en cours !
  • Ne vous laissez pas diriger, car les enfants testent nos limites. On peut être sympa tout en étant ferme quand ils en veulent plus.
  • Par principe, je fais toujours la vaisselle et range ce que j’ai dérangé, parfois je range aussi un petit peu la chambre de l’enfant si elle est dérangée. Ca laisse une bonne impression aux parents.
  • Ne vous faites pas exploiter, si vous venez garder des enfants, vous n’avez pas à faire le ménage de la maison ou le repassage. Si la maîtresse de maison vous demande cela, augmentez les tarifs à hauteur de ce qu’elle vous demande. Seules les filles au pair et les nounous à plein temps peuvent se voir demander de faire des tâches ménagères en rapport avec les enfants.

J’espère que ces petits conseils seront utiles pour les nouvelles recrues ! Bon courage et amusez-vous bien !

Publicités
Tagué , , , ,